Comment reconnaître et soigner les douleurs du coude ?

Comment reconnaître et soigner les douleurs du coude ?

Comme toutes les articulations, le coude est une zone sensible du corps humain. Il est l’intermédiaire entre le bras et l’avant-bras. Il intervient dans la contraction ainsi que le relâchement des muscles du bras et facilite ainsi nos mouvements. Toutefois, il connaît par moments et pour diverses raisons, des troubles dont la plus récurrente reste l’épicondylite. Dans cet article, nous énonçons d’une part les différents symptômes d’un coude malade et d’autre part les traitements appropriés.

Les anomalies du coude

Comme une grossesse de deux jours qui se manifeste de plusieurs manières, un coude malade présente de nombreux symptômes. Les douleurs aux coudes peuvent être synonymes de différents maux dont :

  • L’épicondylite ;
  • L’hygroma du coude ;
  • L’épitrochléite ;
  • Les maladies inflammatoires…

L’épicondylite, plus récurrente que les autres maux, est à l’origine des douleurs ressenties à la suite d’une inflammation des tendons de l’épicondyle. Situé entre le bras et l’avant-bras, l’épicondyle est une saillie osseuse fixée sur l’humérus. Ainsi, la moindre affection ou déchirure liée à cet ensemble provoque des douleurs atroces au niveau du coude. Contrairement à l’épitrochléite dont les symptômes s’apparentent à l’épicondylite, l’hygroma est marqué par une tuméfaction du coude provoquée par l’arthrose et les autres maladies inflammatoires.

Les facteurs déclencheurs des maux du coude

Les facteurs déclencheurs des maux du coude

L’arthrose, l’épicondylite et toutes les autres inflammations du coude sont provoquées par différents facteurs dont, l’âge, une déchirure, des mouvements mal orientés et des activités intenses. D’ailleurs, la majorité des personnes souffrant de l’épicondylite sont celles dont le travail nécessite une intervention accrue des muscles du coude et du poignet. Il en est de même pour les personnes dont le travail implique d’être exposé au froid ou aux vibrations et d’avoir les doigts ou poignets constamment pliés. Il est important que ces douleurs ne soient pas confondues aux douleurs de la femme juste après l’ovulation.

En effet, les tout premiers symptômes d’épicondylite au niveau des coudes sont la sensibilité de l’épicondyle au touché et des douleurs à la face interne. La douleur s’accentue progressivement pour devenir intense et atteindre la face externe du coude. Par ailleurs, les douleurs rhumatismales telles que l’arthrose ou l’arthrite se manifestent par des symptômes certes moins apparents, mais extrêmement douloureux.

L’usage des compléments alimentaires pour soigner le coude

Lorsque vous ressentez des douleurs aux coudes, ne vous affolez pas. Cela peut s’expliquer par les raisons précédemment énumérées ou par une tendinite du coude. Vous pouvez soulager vos douleurs de coude en optant pour l’Artimum 360. Fabriqué par Biovancia, l’Artimum 360 est un complément alimentaire 100 % français qui apporte du confort aux os et aux articulations. Il se présente sous forme de gélule composée de 6 actifs, dont les vitamines C et D, le collagène UC-II, du MSM, de la Bosmellia Serrata et de l’acide hyaluronique. Chaque boîte compte 60 gélules bénéfiques pour vos muscles, vos nerfs et vos articulations.

Sa prise régulière atténue et soulage les douleurs du coude, qu’elles soient rhumatismales ou relatives à des activités intenses. Mais le produit peut également être utilisé à titre préventif. Grâce à ses actifs, il renforce alors vos os, favorise la flexibilité de vos articulations et de vos mouvements. Il est recommandé pour vos douleurs au coude et pour vos différents maux articulaires. Demandez toujours l’avis d’un médecin avant de commencer un traitement avec ce produit, surtout si vous ressentez les premiers signes d’une grossesse.